aller au contenu

Leeuw-Saint-Pierre - Réaménagement du Zuunbeek

 .

L' Agence flamande de l'environnement travaille à un projet de réaménagement intégral le long du Zuunbeek à Leeuw-Saint-Pierre. Ces travaux ont pour but de limiter les inondations à Negenmanneke et de favoriser la récupération écologique et paysagère du Zuunbeek.

Dans le passé, le bassin versant naturel du Zuunbeek contribuait essentiellement à l’alimentation en eau des moulins à eau. Il y a une quarantaine d'années, le cours d'eau a été modifié et approfondi pour permettre un drainage rapide de l'eau. Les zones humides ont été amorties et la surface pavée agrandie, avec la construction de nouvelles routes et de nouvelles maisons. Mais le drainage accéléré et l'augmentation du revêtement imperméable ont eu pour conséquence de provoquer des inondations en aval de Negenmanneke.

Le Zuunbeek et sa vallée sont maintenant mieux équipés. Il y aura plus de place pour la rétention d’eau en créant des méandres au ruisseau ainsi que des plaines inondables. Les méandres garantissent la diversité grâce à la succession de berges abruptes et douces, et à l’alternance de secteurs profonds et peu profonds. De la sorte, on peut jouer naturellement sur la vitesse d’écoulement du cours d’eau, avec des zones à débit élevé et d’autres à débit lent. Cela permet d’augmenter la capacité d'auto-nettoyage du cours d'eau et d’accroitre la biodiversité dans le ruisseau et ses rives.

Les travaux ont été divisés en quatre sous-projets, parmi lesquels Ghent Dredging a réalisé le premier sous-projet, dénommé « Volsembroek ».

Dans ce sous-projet, de nouveaux méandres ont été creusés. Le Zuun redressé est partiellement maîtrisé, mais dans la plupart des endroits, le lit originel est conservé et servira d'urgence lors d'une marée haute. Tout en haut de la zone du projet, aucun nouveau méandre n'a été creusé, mais des "déflecteurs d'écoulement" ont été placés dans l'eau. Ces déflecteurs jouent le rôle d’obstacle, afin de «forcer» le cours d’eau à trouver un itinéraire différent et ainsi laisser la nature se créer de nouveaux tracés sinueux.

 .
 .

Un nouveau barrage a été construit près du bassin d'attente existant de Volsem. Cela peut réguler le niveau d'eau en amont. En outre, une digue a été construite afin que la réserve naturelle située derrière la digue puisse servir comme zone inondable contrôlée lors de fortes pluies. Cette zone inondable a une capacité de 204.000m³.

 .
 .
 
 
ISO9001 Certified ISO14001 Certified VCA Certified