aller au contenu

Lixhe - Barrage sur la Meuse

La Direction des Voies Hydrauliques de Liège a confié à Ghent Dredging les travaux de confortement de l'arrière-radier du barrage de Lixhe, situé sur la Meuse mitoyenne près de Liège.

 .
 .
 

Les fondations du barrage menacent de se déchausser, en raison de la fuite des enrochements protégeant le fond et servant de butée à l'ouvrage.

Un levé bathymétrique montre une perte de l'ordre de 30.000m³, soit l'équivalent de 8 bassins de piscine olympique... (zone bleue ci-contre)

 .
 .
 

Le cahier des charges n'est pas simple, car:

  • L'ouvrage se situe en zone protégée Natura 2000
  • Le barrage ne peut être mis en chômage
  • L'accès depuis l'aval de la Meuse mitoyenne n'est plus navigable faute de tirant d'eau suffisant
  • Il est demandé de privilégier un approvisionnement des enrochements par la voie d'eau
 .

Fort de son savoir-faire issu de 40 ans de chantiers fluviaux et portuaires, Ghent Dredging a su relever le défi:

  • D'une part en privilégiant du matériel navigant adapté, et dont les ballasts ont été soulagés au maximum afin de présenter un tirant d'eau inférieur au mètre, pour pouvoir remonter la Meuse mitoyenne depuis la frontière hollandaise sur près de 7km.
  • D'autre part en mobilisant des carrières de calcaire locales, pour acheminer les 55.000 tonnes d'enrochements nécessaires par voie fluviale jusqu'à l'amont du barrage. De là, des dumpers se sont chargés de les transporter de L'autre côté du barrage, où ils étaient rechargés dans un bac fendable.
  • Tout en respectant la faune et la flore, notamment en instrumentant la Meuse d'un capteur de turbidité placé à l'aval des travaux pour contrôler le rejet des matières en suspension, et en plaçant des déflecteurs inox dans le chenal d'amenée de l'échelle à poissons, afin de faciliter l'accès aux saumons et aux truites de mer dans le bassin de la Meuse.
 .

Vue aérienne en cours de travaux:

 
 .
 

Vue globale du chantier depuis l'échelle à poisson, d'où l'on aperçoit au premier plan les 3 déflecteurs en inox récemment installés dans le chenal de débit, et destinés à «casser» l'effet de bullage dans la passe d'attrait, afin de ne pas faire fuir les saumons et les truites, attirés par le courant.

A l'arrière-plan, la rampe de chargement provisoire aménagée en rive gauche d'où l'on recharge en enrochements le bac fendable avant de disposer les blocs par le fond, suivant un séquençage donné :

  • Lit de pose en 10/250kg
  • Carapace arrière en 450/1000kg
  • Carapace avant en 1000/3000kg
 .
 .
 

Une fois les travaux de comblement achevés, la rampe de chargement a été complètement démontée et une risberme a été aménagée au ras de l'eau en vue d'une végétalisation du pied de berges en roseaux, sous la coordination de l'ingénieur agronome chargé des études techniques SPW.

 .
 .
 

Avant de démobiliser notre atelier, la Direction des Voies Hydrauliques de Liège nous a confié des travaux annexes de défense de berges au port d'Engis (photo ci-contre) et au port d'Haccourt.

 .
 
 .
 
 
ISO9001 Certified ISO14001 Certified VCA Certified